Home » Non classé » Currently Reading:

Noma, un film sur une cruelle démesure

avril 18, 2017 Non classé No Comments

« Noma au Japon », film-documentaire réalisé par Maurice Dekkers, a pour sujet unique le voyage du chef René Redzepi dans l’archipel en 2015. Celui-ci a en effet crépu re-créé un restaurant éphémère au Mandarina Oriental Hôtel. C’est un documentaire à regarder non pas comme un documentaire très bien fait, mais surtout comme une analyse des dérives des entreprises Stars. Le restaurant Noma a en effet glané à quatre reprises la première place de la compétition de « Best Restaurants In The World ». Et ce que l’on aurait pu considérer de prime abord comme un film de communication, structuré autour d’une image d’esthétisante, n’est en réalité que le cruel miroir des success-story d’aujourd’hui. Le team qui entoure  René Redzepi vit dans l’angoisse du jugement que le chef du Noma portera sur les plats qu’ils auront conçus et  présentés. Et comme dans un jeu cruel d’un cirque  antique, ils subiront un verdict, rarement positif, devant toute l’équipe réunie dans la cuisine. De même les animaux vivants n’y seront pas plus respectés et  seront servis vivants (en l’occurrence des crevettes), sans état d’âme, sacrifiés sur l’autel du succès.

Ce  documentaire, beau film soigneusement monté, aux prises de vues raffinées, s’attache rendre toutes les facettes d’un voyage, d’une découverte et la réaction surprise des Japonais. Des efforts aussi que l’équipe doit faire pour organiser et mettre en oeuvre de nouvelles recettes, trouver de nouvelles saveurs à des mets qui, pour certains, sont les bases de la cuisine traditionnelle japonaise.

Le tout est enlevé à un rythme haletant, découpé en épisodes, une excellente bande-son avec les musiques de Nicolas Jaar, HalfdabE, Shigeru Umebayashi. Premières images sur les exercices en salle de musculation de Lars Williams et Dan Giusti. Le message: ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont branchés. Ils ont trusté quatre fois la première place du classement des  » 50 Best Restaurants In The World ».

Suit l’arrivée au Japon de l’équipe de base, l’installation et la découverte d’usages japonais, interviews et confidences du personnel même sur leur personnel, en tout cas pour certains leur absence.
Que cela soit Rosio Sanchez, Thomas Frebel ou Kim Mikkola ils constituent le « dream tram » du restaurant. De leurs confidences, il ressortira l’analyse de leurs motivations, leur joie de travailler pour un restaurant aussi reconnu, mais aussi l’inquiétude, le stress devant le challenge que représente la création d’une nouvelle carte de 14 à 16 plats dans un lieu et une culture différente et inconnue.
Et ensuite l’arrivée, au bout de quelques semaines, du chef René Redzepi, qui analyse, critique, refuse les plats qui lui sont présentés. Pas un instant sans qu’il ne fasse part de son exigence infinie; conséquence nécessaire, la  dureté de ses relations professionnelles avec sa brigade de cuisine, pour aboutir aux dernières images du film, celles du premier jour, de l’ouverture et l’accueil des premiers clients.

Figure aussi une partie épique de recherche dans les collines boisées du Japon de saveurs nouvelles, plantes, racines, feuilles testées et mâchées par René Redzepi. C’était un entracte. La réalisation des plats par contre, n’est pas exempte de cruauté. Se succèdent en effet plans du dépeçage d’un magnifique canard au plumage chatoyant, exécution de tortues filmée en direct accompagnée des conseils nécessaires pour bien leur trancher la gorge. Il ne manque que le ralenti du couteau tranchant la tête de la tortue. Tout est là pour avoir le sentiment que cette cuisine n’est faite que de souffrances, celles des hommes et celles des animaux.

Le plus étrange exemple de ce mépris du vivant?  L’entrée constituée de charmantes écrevisses décortiquées vivantes et servies toujours vivantes. Accompagnée de l’analyse de René Redzepi qui considère que le goût, lorsqu’elles sont mortes, est beaucoup plus fade. Le massacre des tortues se termine sur la constatation qu’il n’a pas été possible de cerner un plat vraiment exceptionnel, et qu’il n’y aura donc pas de plat de ce type.

Il s’agit d’un film documentaire, intéressant à voir pour découvrir ce qui cimente une équipe autour de René Redzepi, chef avec très peu âme mais beaucoup trop d’ambitions. Et bien que cela ne donne pas le goût de diner au Noma, il s’agit d’une des plus féroces critiques de la globalisation,  présentée sous la forme d’un documentaire passionnant avec une superbe musique.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque René Redzepi a repris ce concept de restaurant éphémère pour cette année à la ville de Tulum au Mexique au prix stratosphérique de 750 $ par couvert..

Jean Cousin

Comment on this Article:

RSS Forks.tv

  • John Lawrence Sullivan Interview
    En choisissant John Lawrence Sullivan , une figure légendaire du ring de la fin du XIX siècle , Arashi Yanagawa, ancien boxeur professionnel est entré avec dynamisme en 2003 sur la scène d'une nouvelle mod masculine japonaise.
  • Mikelangelo Interview
    Michel Angelo se lance a nouveau dans une grande aventure, une grande tournée avec le cirque Bouglione. Son spectacle Baby Blues débutera à Angoulême le 6 et 7 mars. Dans son interview, il nous explique ses motivations et sa volonté d'aller de retourner sur le devant de la scène.
  • Honorè d’O Interview
    Honoré d’O accorde un interview exclusif dans son atelier à Gand, ou il nous présente ses dernières oeuvres. En effet Honoré D’O explore depuis 1990 un langage plastique pluridimensionnel. Ses œuvres combinent lieux d’échanges, interactivités et expériences individuelles. Avec des objets au départ insignifiants, glanés par-ci par-là, Honoré d’O se lance dans des compositions prenant […]
AdvertisementAdvertisementAdvertisementAdvertisement

  • No tweets available at the moment.

Follow Me on Twitter

avril 2017
L M M J V S D
« Fév    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

RSS Forksbeauty

  • Patyka une nouvelle génération de produits: Absolis Patyka
    Patyka,Cosmébio, Ecocert,One Voice,Absolis Patyka,biokaliftine
  • Spa made in Enghien
    La mode du spa connaît moult avatars et à force de vouloir en installer partout et surtout toujours dans les quartiers supposés chic, in et choc, il arrive que ce moment de détente privilégié vire au cauchemar. Cabines non insonorisées qui vous font partager les papotages voisins Simple vitrage qui vous laisse en prise directe […]
  • La DIVA, parfum Emanuel Ungaro résolument moderne.
    C’est une nouvelle ère pour cette fragrance, dont l’égérie est le top-modèle Charlotte Free.
  • Givenchy man, une gamme pour hommes
    Givenchy man, une gamme pour hommes. La gamme Givenchy Man, initialement élaborée avec cinq produits, décline un produit hydratant, un masque-peeling, un anti-âge, une crème à raser, et un anti-cernes. Le point fort de cette gamme s’appuie sur un packaging de choc.

Simple Post

Noma, un film sur une cruelle démesure

Tweet « Noma au Japon », film-documentaire réalisé par Maurice Dekkers, a pour sujet unique le voyage du chef René Redzepi dans l’archipel en 2015. Celui-ci a en effet crépu re-créé un restaurant éphémère au Mandarina Oriental Hôtel. C’est un documentaire à regarder non pas comme un documentaire très bien fait, mais …

Leonardo Paixao, une cuisine « étoilée » de Minas Gerais

Tweet La province de Minas Gerais suscita déjà au début du dix-neuvième siècle l’enthousiasme du naturaliste français Auguste de Saint Hilaire, et déjà à cette époque cette province du Brésil était réputée pour sa gastronomie. Deux siècles plus tard le Mineras www.radical trend Leonardo Paixao restaurant Glouton cuisine mineira Minas …

Le FC-715. Zoom, dernier calibre de la marque Frédérique Constant

Tweet Dans la Manufacture de Plan-les-Ouates à Genève officient les « maîtres du temps » de la marque horlogère suisse Frédérique Constant . Ils lancent le FC-715. Zoom, un  19 ème calibre entièrement conçu et construit par cette firme. Le boîtier à un diamètre  de 40,5 mm, la Classic Manufacture Moonphase le FC-715. Zoom la …

Poseidon ou les poissons de l’aquaculture grecque

Tweet La Société Grecque d’investissement et du Commerce extérieur  promeut les espèces méditerranéennes euryhalines, comme le bar et la daurade d’aquaculture,  afin de mettre en avant leurs goût et qualité. Selon les représentants de celle-ci,“les produits de l’aquaculture grecque, la daurade royale et le bar, sont les plus plébiscités par les consommateurs …

Le Restaurant la Passerelle à Issy-Moulineaux

Tweet A l’orée d’Issy les Moulineaux, juste avant d’arriver à l’ Île s’est ouvert cet été un nouveau restaurant: La Passerelle. Après avoir travaillé au Pavillon Montsouris,  été  l’ élève entre autres  de Robuchon et Senderens ,  Michael Méziane est désormais le Issy les Moulineaux La Passerelle Pavillon Montsouris Robuchon …

Tea Time au Meurice

Tweet La tradition anglaise du Tea-time semble devenir un nouveau défi de nos palaces parisiens. Le Meurice, qui l’ adopta dès ses origines,  revisite aujourd’hui tous les deux mois une large palette de desserts pour offrir une pause aussi poétique que gourmande de 15h30 à 18 h00.  www.radical trend www.forks.fr …

Radical Trend

Nous avons créé Forks en 2005, pour satisfaire la profonde curiosité des lecteurs que nous connaissons cherchant l’ultra chic, l’ultra beau, l’ultra esthétique dans un magazine. L’éclectisme de Forks est le reflet de notre vie moderne, de la mode à l’art, du high-tech au travel, du cinéma au théâtre.

Recent Comments