Cinema 4 décembre 2017

Le cinéma « Polonais à Paris »

by admin

Afin de conforter le rayonnement de la culture polonaise, la 10e édition du Festival du film polonais, KINOPOLSKA, a présenté plusieurs films illustrant la nouvelle vague des cinéastes de ce pays.

A côté des grands noms qui ont construit la renommée du cinéma polonais, Krzysztof Kieślowski, Agnieszka Holland, Andrzej Wajda, Andrzej Żuławski ou Roman Polanski apparaît une nouvelle vague. Sa caractéristique, il s’agit de films dont les sujets sont plutôt introspectifs. Et la thématique de ce festival a été organisée autour des prix distribués à l’issue du week-end de projection.

Le sujet du film BREAKING THE LIMITS (NAJLEPSZY) de Łukasz Pałkowski, qui a reçu le prix du public, nous est apparu comme le plus fort. L’idée de forger l’histoire autour du paradoxe du héros, un junky qui se mue en sportif de haut-niveau, développe peut-être toutes les symboliques du cinéma américain du XX siècle. Il n’en demeure pas moins que le résultat est empreint d’une modernité audacieuse. Né en 1976 à Varsovie, Lukasz Palkowski est diplômé de l’Académie du Film et de la Télévision à Varsovie. Il se fait connaître en 2015 avec Bogowie, qui remporte le Grand Prix au Festival du film polonais à Gdynia. Présenté à Kinopolska la même année, le film sort en salle en Pologne et rencontre le succès auprès du grand public. Sélectionné en 2017 au Festival de Gdynia, il reçoit le Prix du public pour The Fastest.

Les deux autres prix ont été remis à WILD ROSES (DZIKIE RÓŻE) d’Anna Jadowska dans la catégorie « Kinopolska Grand prix », une mention a été décernée à WAVES (FALE) de Grzegorz Zariczny. Né en 1983 en Pologne, Grzegorz Zariczny est diplômé de l’Université de Silésie et de la Wajda School. Il réalise en 2012 Gwizdek, un court-métrage documentaire qui a été remarqué dans de nombreux festivals. Waves est son premier long métrage de fiction.

WILD ROSES (DZIKIE RÓŻE) d’Anna Jadowska est un remake d' »Un été 42″, réalisé par Robert Mulligan avec Jennifer O’Neill, Gary Grimes, en 1970. Le sujet en était l’histoire de
Dorothy, le personnage principal du film, une jeune femme dont le mari est à la guerre. Dans ce film d’Anna Jadowska, il s’agit d’Ewa qui, du fait de l’absence de son mari qui travaille en Norvège, vit une histoire avec un adolescent. Née en 1973 en Pologne, Anna Jadowska est diplômée de l’École nationale de télévision et théâtre de Lódź et de la Wajda School. Scénariste et réalisatrice, elle tourne en 2003 Touch Me, son premier long métrage fiction. En 2013, elle signe un long métrage documentaire, Three Women, récompensé au festival de documentaire de Varsovie.

Somme toute, deux films plus intimistes et plus conventionnels. Mais quand le printemps du cinéma polonais, la question reste posée?

 

hauteur de vue sur tous ses personnages. »

Jury Kinopolska 2017 :
Amaury Augé (Responsable des festivals à l’ACID)
Priscilla Gessati (Directrice du cinéma Le Balzac)
Clément Graminiès (Rédacteur en chef de Critikat)
Caroline Maleville (Programmatrice à la Cinémathèque française)
Frédéric Mercier (Critique de cinéma à Transfuge, Le Cercle et TCM cinéma)

Mention à WAVES (FALE) de Grzegorz Zariczny
Le jury a salué la dimension anti-spectaculaire du film, sa belle capacité à se saisir avec une certaine sensibilité des sentiments contradictoires qui animent les personnages.
Le Prix du Public a été décerné au film BREAKING THE LIMITS (NAJLEPSZY)
de Łukasz Pałkowski.
Un biopic sur un homme qui a remplacé la drogue par le sport, Breaking The Limits est une histoire de lutte, de dépassement de soi et d’irrépressible envie de vivre.

Palmarès

KINOPOLSKA
GRAND PRIX

WILD ROSES (DZIKIE RÓŻE)
d’Anna Jadowska
Ewa vit et travaille à la campagne et élève seule ses deux enfants. Son mari travaille en Norvège et rentre peu en Pologne. Pendant son absence, la jeune femme vit une histoire avec un adolescent. Et cette histoire a un « prix »…

« Une discussion joyeuse nous a rassemblés autour de Wild Roses, un film ouvert et sensible. Nous avons été touchés par la sensualité de la photographie qui sert à la réalisatrice pour suivre ses personnages au plus près, au plus juste et toujours avec une vraie acuité émotionnelle. Elle est au diapason de la moindre émotion de la jeune femme et garde une vraie hauteur de vue sur tous ses personnages. »

Jury Kinopolska 2017 :
Amaury Augé (Responsable des festivals à l’ACID)
Priscilla Gessati (Directrice du cinéma Le Balzac)
Clément Graminiès (Rédacteur en chef de Critikat)
Caroline Maleville (Programmatrice à la Cinémathèque française)
Frédéric Mercier (Critique de cinéma à Transfuge, Le Cercle et TCM cinéma)

Mention à WAVES (FALE) de Grzegorz Zariczny
Le jury a salué la dimension anti-spectaculaire du film, sa belle capacité à se saisir avec une certaine sensibilité des sentiments contradictoires qui animent les personnages.
Le Prix du Public a été décerné au film BREAKING THE LIMITS (NAJLEPSZY)
de Łukasz Pałkowski.
Un biopic sur un homme qui a remplacé la drogue par le sport, Breaking The Limits est une histoire de lutte, de dépassement de soi et d’irrépressible envie de vivre.

La 10e édition du Festival du film polonais KINOPOLSKA s’est achevée avec l’annonce du Palmarès

KINOPOLSKA
GRAND PRIX

WILD ROSES (DZIKIE RÓŻE)
d’Anna Jadowska
Ewa vit et travaille à la campagne et élève seule ses deux enfants. Son mari travaille en Norvège et rentre peu en Pologne. Pendant son absence, la jeune femme vit une histoire avec un adolescent. Et cette histoire a un « prix »…

« Une discussion joyeuse nous a rassemblés autour de Wild Roses, un film ouvert et sensible. Nous avons été touchés par la sensualité de la photographie qui sert à la réalisatrice pour suivre ses personnages au plus près, au plus juste et toujours avec une vraie acuité émotionnelle. Elle est au diapason de la moindre émotion de la jeune femme et garde une vraie

Jean Cousin